Un miroir pour effacer la douleur « membre fantôme »

Boite miroirLa technique du miroir pour venir en aide au corps ne nous semble pas une méthode très conventionnelle. Pourtant c’est une technique scientifique issue des travaux du Docteur Vilayanur Subramanian Ramachandran, neurobiologiste, directeur du Centre de recherche sur le cerveau et la cognition à l’université de San Diego Californie.

L’objectif est de désapprendre au cerveau la perception de la lésion grâce à une réalité virtuelle. Dans le cas du membre fantôme, l’amputé souffre de son membre par des sensation douloureuses. Le miroir crée l’illusion virtuelle que l’amputé a récupéré son membre ou que le paralysé a retrouvé un membre normal mobile et sans douleur. En répétant l’exercice du miroir le patient fini par modifier son image corporel et ne ressent plus les sensation douloureuses.

Comment cela est il possible ?  Le contrôle des mouvements volontaires est réalisé par les cortex moteurs du cerveau. Les influx nerveux cheminent jusqu’aux muscles et le mouvement s’effectue. Une boucle de rétrocontrôle est activée et informe le cervelet et les lobes pariétaux, qui comparent l’intention et l’exécution. Dans le cas du membre fantôme, quand le patient décide de bouger son membre fantôme dans le miroir, le cortex moteur ne sait pas que le membre manque, alors que le patient le sait. Les ordres de bouger sont ressentis comme un mouvement car contrôlé par le lobe pariétal qui contient notre image du corps. Une autre hypothèse : la zone de l’aire du cerveau correspondant au membre amputé  n’est plus normalement stimulée par les nerfs périphériques. Les zone adjacentes, qui correspondent à d’autres partie du corps on tendance à coloniser la zone laissée sans stimulation. L’exercice du miroir stimule à nouveau cette zone  et ralenti voir élimine la colonisation.

Il peut paraître invraisemblable d’envisager que l’on puisse utiliser une illusion visuelle pour éliminer une perception sensorielle construite dans notre cerveau… et pourtant, les résultats sont là !

 

Une réflexion au sujet de « Un miroir pour effacer la douleur « membre fantôme » »

  1. Cette thérapie m’interpelle. certaines personnes amputés souffrent atrocement de leur membre manquant. Il est impossible de soigner par notre médecine classique puisque le patient souffre, non, dans son corps mais dans l’air et l’éther qui le baigne.
    C’est donc ici l’esprit du patient qui est seul capable de le soigner, par le truchement d’un objet : un simple miroir. C’est l’image dans le miroir qui crée une réalité virtuelle impossible à réaliser dans la réalité du corps du patient, qui influence l’esprit et lui permet de modifier l’image de son corps stocké dans le lobe pariétal, et de le guérir de ses sensations douloureuses.
    Cette expérience est intéressante car elle nous montre que nos croyances profondes ainsi que notre attitude influence nos émotions et notre état de santé. Autrement dit qu’en changeant nos croyance nous pouvons guérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *