LES CAUSES DES EVENEMENTS QUE NOUS VIVONS

Les causes des événements que nous vivons ne sont jamais à l’extérieur de nous, mais en Nous.

C’est pourquoi au lieu d’accuser continuellement les conditions, les amis, la famille, la société, le gouvernement… il faut se dire une fois pour toutes :

“Arrête de t’en prendre aux autres ! C’est en toi que tu dois chercher la cause des bonheurs, des malheurs, des succès, des insuccès, pas au-dehors”.

Les causes de nos difficultés actuelles peuvent avoir été créer dans une autre incarnation, peu importe. L’Essentiel, c’est de comprendre que l’on est toujours soi-même le Facteur Déterminant. Tant que tu refuses la Réalité de ta responsabilité, tout continuera à t’échapper.

mais au moment où vous prendrez véritablement conscience que c’est de vous que tout dépend, vous aurez en main les rênes de votre destinée

texte de Omraam Mikhaël Aïvanhov

LES QUATRE ACCORDS TOLTEQUES

Si la philosophie de vie que je pratique aujourd’hui, ne m’apporte pas les résultats que j’attends, est ce que je peux continuer sans rien changer ? Si je continue sans rien changer, j’aurai toujours le même résultat. J’ai basé ma vie et mes relations avec les autre sur des croyances profondes, est ce que j’ai vérifié ces croyances ? Ces croyances sont-elles vraiment la vérité ?

Vous trouverez ci dessous un résumé du livre de Miguel Ángel Ruiz  : Les quatre accords toltèques.

Ma Parole est impeccable.

Je parle avec intégrité, je ne dis que ce que je pense vraiment. Je n’utilise pas ma parole contre moi-même, ni pour médire sur autrui. J’utilise la puissance de la parole dans le sens de la vérité et de l’amour. La parole est un outil qui peut détruire. Prenez conscience de sa puissance et maîtrisez-la. Je n’utilise ni mensonge ni de calomnie.

 Je ne réagis à rien de façon personnelle.

Je ne suis pas la cause des actes d’autrui. Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur rêve de leurs peurs. Je suis immunisé contre cela, je ne suis plus victime de souffrances inutiles.

Je ne fais aucune supposition.

J’ai le courage de poser des questions et d’exprimer mes vrais désirs. Je communique clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

Je fais toujours de mon mieux.

Mon “mieux” change d’instant en instant ; quelles que soient les circonstances, je fais simplement de mon mieux et j’évite de me juger, de me culpabiliser et d’avoir des regrets. Je suis indulgent avec moi-même, j’accepte de ne pas être parfait, ni toujours victorieux